Accueil
Annuler
Email
Mot de passe
Mot de passe perdu ?
 ConvertisseurActivitésActualitésAlbums photosAnnonces ProfessionnellesAnnuaireBons plansCalendrierContactez-nousPartenairesRécapitulatif de vos inscriptionsSponsorsPetites AnnoncesTarifs et pub
Slide 2Slide 3Slide 4
374 visites

Retour en France

L'ACCUEIL EN FRANCE

 

Membre de Melbourne Accueil, vous rentrez en France ou êtes susceptible de revenir bientôt ? Il est parfois difficile de regagner la France après une ou plusieurs années d'expatriation.

 

La FIAFE, dont Melbourne Accueil fait partie, peut vous aider à préparer votre retour en France : cliquez ici pour consulter le site internet de France Retour Accueil.

 

Si vous voulez rejoindre France Retour Accueil, vous pouvez contacter franceretouraccueil@gmail.com ou cliquer ici pour plus de renseignements.

 

Le retour en France, qu’il soit temporaire ou définitif, représente une étape à part entière. Il faut reprendre ses marques avec un regard différent et appréhender au mieux le « choc culturel inversé ». Préparés et conscients de devoir s’adapter et évoluer en partant à l’étranger, nous sommes plus rarement épaulés au retour. On croit tout connaitre, avoir ses repères, ses bases. Mais on se heurte à des difficultés et des frustrations, on se rend compte qu’il est compliqué de valoriser les expériences à l’international dans un parcours professionnel, que raconter des anecdotes sur son vécu à l’étranger ennuie l’auditoire, qu’il y a un décalage entre la personne que nous sommes et celle que l’entourage croit retrouver.

 


France Retour Accueil se donne pour mission d’accueillir à leur retour en France toutes celles et tous ceux qui ont connu les Accueils de la FIAFE à l’étranger, de renforcer aussi le lien social de ceux déjà revenus de l’étranger depuis de longues années et qui comptent sur l’Association pour contribuer à leur bien-être. Si Paris et sa région se révèlent riches en activités de tout genre, qu’y apprendre, se divertir et y développer ses talents sont à la portée de chacun, ce sera en partie grâce à France Retour Accueil que tous partageront leur enthousiasme, créeront des liens d’amitié, trouveront un appui moral, dans l’esprit des Accueils FIAFE qu’ils auront connu à l’étranger.

Pour contacter France Retour Accueil

Email

franceretouraccueil@gmail.com

Adresse Postale (courrier uniquement)

France Retour Accueil
63 rue de Rennes
75006 PARIS

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES

 

ECHANGER UN PERMIS DE CONDUIRE ETRANGER EN FRANCE

Article de Frédérique Bourdé (2015)

 

Conditions de reconnaissance d'un permis étranger en France

Conditions liées au permis de conduire

Pour être reconnu, votre permis étranger doit répondre aux 3 conditions suivantes :

  • être en cours de validité,
  • avoir été délivré par le pays dans lequel vous aviez votre résidence normale avant de vous ré-installer en France,
  • être rédigé en français ou, si nécessaire, être accompagné d'une traduction officielle.

Conditions liées au titulaire du permis

Vous devez respecter les 4 conditions suivantes :

  • avoir l'âge minimal pour conduire en France les véhicules de la catégorie équivalente du permis,
  • ne pas faire l'objet, dans le pays de délivrance de votre permis, d'une mesure de suspension, de retrait ou d'annulation de votre droit de conduire. (Cette condition n'a pas à être prouvée. Toutefois, vous devez être en règle. En cas de contrôle de police notamment, elle pourra être vérifiée),
  • ne pas avoir fait l'objet en France, avant l'obtention de votre permis étranger, d'une mesure d'annulation ou d'invalidation de votre droit de conduire,
  • respecter les mentions d'ordre médical inscrites sur votre permis (par exemple, port de lunettes obligatoire).

Vous devez aussi :

  • si vous êtes Français ou Européen, avoir obtenu votre permis pendant une période au cours de laquelle vous aviez votre résidence normale dans le pays de délivrance,

 

Échange du permis étranger contre un permis français

Tout ça c’est bien beau, mais le permis australien est-il valable une fois que vous serez de retour en France ?

Eh bien, oui ! Vous pouvez conduire en France pendant 1 an avec votre permis australien si vous le souhaitez. Bien sûr, si vous vous ré-installez en France à long terme, comme c’est le cas pour la plupart, il vous faudra surtout songer à échanger votre permis australien pour un permis français.

Pour cela, vous devrez déposer une demande auprès de votre préfecture ou sous-préfecture ou la préfecture de police pour Paris. Renseignez-vous avant de vous déplacer, car certaines sous-préfectures ne reçoivent pas les demandes.

Vous aurez besoin de : une pièce d’identité, deux photos d’identité, votre permis australien + sa traduction (demandez simplement un permis international aux autorités australiennes avant de partir) et une attestation du consulat de France certifiant que vous avez été domicilié en Australie pendant un minimum de 6 mois (là encore, à obtenir en Australie avant de partir – il vous faudra fournir une preuve de résidence pour l’avoir, par exemple contrat de location ou facture d’électricité ou un certificat de radiation du consulat français).

Cette démarche accomplie, on vous retirera votre permis australien, et on vous donnera un joli petit permis français à la place !

Attention : vous disposez d’un délai d’un an à compter de votre retour en France pour procéder à l’échange. Au-delà, votre permis étranger sera considéré comme invalide et on vous demandera de repasser votre examen de conduite !

Attention : si vous conduisez avec un permis étranger non valable en France, vous risquez une peine de prison, une amende et la confiscation de votre véhicule.

Coût

Vous devrez payer, suivant votre région, une taxe régionaleLe montant de cette taxe est variable selon les régions. Certaines régions ne la demandent pas.

Remise

La préfecture ou la sous-préfecture de votre domicile, qui a reçu votre demande d'échange, vous remet votre permis français.

Lors de la délivrance de votre permis français, votre permis étranger vous est retiré et conservé en préfecture.

Délai

Le délai de délivrance du permis français est variable selon les préfectures (de quelques semaines à plusieurs mois). Il dépend de l'afflux des demandes et de la complexité du dossier.